Vers une gestion durable de la pêche à Honko… By Chloé

Une des activités la plus pratiquée dans la mangrove est la pêche. Le principal problème est que cette activité n’est pas réalisée de façon respectueuse pour l’environnement, notamment pour les ressources de la mangrove. Les communautés villageoises ont besoin de se nourrir, et de gagner de l’argent. La pêche est un des seuls moyens de subsistance qui s’offre à eux.

Cependant, la population à Madagascar a nettement augmentée depuis ces dernières années, ce qui a impacté les ressources halieutiques. La surpêche a réduit considérablement la présence de gros poisson. Les pêcheurs d’Ambondrolava ont du « adapté » leurs techniques, en utilisant des moustiquaires comme filet de pêche… Autant dire que cela ne laisse aucune chance aux plus petits poissons, qui n’ont pas le temps d’atteindre l’âge adulte, et donc de renouveler les stock. Cela, j’ai malheureusement pu le constater à Honko, où les villageois ne pêchent que des juvéniles, voire des larves.

Suite à cette constatation, j’ai décidé d’axer mon projet sur la gestion durable de la pêche, enjeu majeur à Ambondrolava, ainsi que pour les villages avoisinant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je suis allée de nombreuses fois au village compter les poissons lors du retour des pêcheurs. Il faut trier les espèces, les compter, et mesurer chaque poisson, afin d’avoir un maximum d’informations sur les populations. La même chose est réalisée pour les crabes. J’ai pu constater, avec toutes ces données que, poissons comme crabes, restent trop petits pour être pêché. Je pourrai donner une moyenne de 4cm de long pour les poissons, et 5cm pour les crabes… De plus, leur valeur sur le marché reste très faible. Par exemple, pour 2,5kg de petits poissons (plus de 500 individus), cela revient à 2000 Ariary (environ 70 centimes d’euros). Idem pour les crabes, 3kg de crabes (50 individus environ) revient aussi à 2000 Ariary. Alors qu’un seul gros poisson peut atteindre une valeur de 5000 Ariary.

 

La gestion de cette activité reste très compliquée, puisque le poisson est l’aliment principal ici (avec le riz bien sur), ainsi qu’une source de revenu pour la majorité des villageois. Interdire la pêche dans la mangrove serait comme condamner les communautés.

Avec Pierre, un autre volontaire, nous avons alors décidé de construire des casiers à crabes, afin de privilégier la capture des crabes adultes. L’étape de la construction n’a pas été rapide… Il faut s’adapter au moyen du bord, c’est à dire pas grand chose ! C’est avec des bouts de bois, de la ficelle et des bouteilles en plastique que nous avons réussi à obtenir quelque chose de ressemblant, et cela au bout d’une semaine ! Nous avons choisi de faire des mailles assez grosses afin que les juvéniles puissent s’échapper.

Nous avons pu ensuite tester notre casier, dans le chenal de la mangrove. Pour optimiser les chances de capturer des crabes, il faut mettre le piège pendant toute la marée montante, c’est à dire pendant 6h environ. Il faut aussi mettre un appât..

Notre premier essaie n’a pas été très encourageant car nous n’avons capturé aucun crabes… et pourtant l’appât a bien été mangé. Des hypothèses nous sont venues à l’esprit : soit la population de gros crabes a clairement diminué, soit des pêcheurs ont volé notre capture, ou bien le piège a été posé à un endroit où il y a principalement des juvéniles… Difficile d’analyser véritablement la situation.

A ce jour, nous avons testé à deux reprises le piège, en changeant d’endroit, mais sans succès.

Je vais continuer à poursuivre ce projet, en espérant que cela fonctionne un jour !

J’ai aussi pour projet de construire une nasse à poisson, uniquement pour recenser les espèces dans les petits chenaux (où, normalement, la pêche est strictement interdite). Ceci dans le but de comparer les populations de poissons dans le grand chenal, où la surpêche est présente, avec les populations dans les petits chenaux qui sont plus ou moins intacts.

La gestion de la pêche dans la mangrove est loin d’être la plus simple, mais c’est un défis majeur sur lequel il faut se pencher ! J’espère qu’on arrive a des résultats encourageant d’ici peu !

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s